L'unité > Nos équipes > Équipe BIOMARQUEURS – Biomarqueurs des performances, adaptation et qualités

Équipe BIOMARQUEURS – Biomarqueurs des performances, adaptation et qualités

L'équipe  BIOMARQUEURS vise à identifier les mécanismes métaboliques et physiologiques qui contrôlent la plasticité des tissus déterminant les productions de ruminants, leur efficacité et leurs réponses adaptatives, et à concevoir des outils de phénotypage des caractères de production et de qualités des produits. Les objectifs de recherche sont de :

  • Décrypter les réponses des ruminants aux pratiques ou aux contraintes d’élevage (nutritionnelle essentiellement), au niveau de l’animal et de ses produits;
  • Comprendre les mécanismes métaboliques et physiologiques qui contrôlent le rendement et les qualités (carcasses, viande, lait), la plasticité tissulaire (muscle, glande mammaire, tissu adipeux, foie), le partage des nutriments et les réponses adaptatives (principalement métabolique, neuroendocrine ou inflammatoire);
  • Identifier les indicateurs moléculaires et cellulaires (biomarqueurs) de la variabilité de la qualité des tissus et des produits, et des caractères de production par des approches de bio-informatique et de bio-statistiques;
  • Proposer des outils pour quantifier ces biomarqueurs et évaluer les qualités des produits, la performance des ruminants et leurs capacités d’adaptation, ainsi que les compromis entre ces composantes qui contribuent à l'efficience de production.

L’équipe BIOMARQUEURS conduit des études sur des espèces cibles de ruminants (bovins, ovins, caprins), des espèces modèles (souris transgéniques), et sur des cultures cellulaires/tissulaires. Elle utilise des approches de génomique (principalement transcriptomique, protéomique) pour identifier les mécanismes et les biomarqueurs. Des méthodes analytiques plus classiques sont utilisées pour le phénotypage des qualités nutritionnelles (lipides, acides gras et produits peroxydation) et sensorielles (jurys d'évaluation) de la viande et du lait, et pour l’étude du métabolisme de l'animal (hormones et métabolites dans les fluides biologiques). Le traitement bio-informatique de données, ainsi que l’utilisation de bases de données associées à la prédiction /modélisation permettent de lier les phénotypes moléculaires aux phénotypes des animaux.

 

Contact: Muriel Bonnet


Direction ] | [ Biomarqueurs ] | [ Caraibe ] | [ Comete ] | [ Dinamic ] | [ Peraq ] | [ Pigale ]